Quelques mois se sont écoulés depuis la fête de la Châtaigne.
Alors que la guerre de Catalogne fait toujours rage, déchirant la France et l'Espagne, les évènements survenus au Château de Liviers vont bouleverser l'Europe ... 

“Monsieur le Baron,
A présent que la frayeur est retombée et que les blessés ont été soignés, je puis vous dresser l'étendue des dégâts portés au château de Liviers par la terrible explosion de ce lundi et qui a fait l'objet de mon précédent courrier.
J'ai le regret de vous annoncer que l'aile sud-est est dévastée de la cave au grenier et qu'un profond cratère s'est formé à sa base. La cour et le pigeonnier sont encombrés de gravas et inaccessibles, de même que le potager, le bassin et votre “pré des duels”.
Les meilleurs ouvriers de la région sont déjà à pied d’œuvre pour tenter de sauver ce qui peut l'être avant les premières neiges.
Dans l'attente de votre venue, Votre serviteur …”


”- Savez-vous très chère, qu'il parait que des peuplades vivraient sous nos pieds ? Toutes les têtes couronnées d'Europe souhaitent rencontrer ces gens étranges.
- Vous voulez dire qu'ils vivent sans la lumière du soleil ??
- Absolument, c'est cocasse, certains disent même qu'ils n'auraient pas d'âme …”

”- Général, ce sont eux qui ont exigé que les négociations se tiennent au château de Buoux. Je sais parfaitement qu'il est situé au centre des affrontements mais nous n'avons pas le choix. Vous allez donc faire en sorte de ne pas reculer d'un pouce sur cette ligne de front. De plus je souhaite que vous puissiez intervenir au château si la situation l'exige.
- Il en sera fait selon vos désirs votre majesté.”