Il y a bien des siècles, sont apparus les Animas. Ceux-ci, bien qu’ayant une apparence animale, marchent, parlent et vivent comme les humains, au cœur même des sociétés des hommes. On ne saurait les confondre avec des animaux sauvages: il existe bel et bien les bêtes et les autres.

Actuellement, on rencontre des animas partout où il y a des humains, mais en moindre proportion (une personne sur cinq ou sur dix). Qui sont-ils ? D'où viennent-ils ? Vous le saurez en lisant ces quelques lignes.

D'où viennent-ils ?

La véritable origine des Animas

Toute cette affaire trouve ses racines aux alentours du XX° siècle avant Jésus-Christ. A l’époque, un certain Noé fut sauvé par Dieu du déluge qu’Il infligea à la Terre. Le projet du Seigneur était de tout recommencer, mais en gardant un homme d’avant, histoire de ne pas avoir à recommencer toutes ces histoires de buissons ardents et autres fantaisies. Sauf que Noé était un écologiste dans l’âme, un sensible et un ami des bêtes.

Alors, en douce, Noé construisit une immense barge (enfin, quand nous disons « en douce », nous l’entendons du point de vue divin, pour qui une barge monumentale de plus ou de moins à le même impact cérébral qu’un grain de sable en plus dans un désert) pour y réfugier ses animaux à 1, 2, 3, 4, voir même plus, pattes. Dieu n’y fit pas attention et le déluge commença. Noé avait, dans sa ménagerie, un couple de chaque animal présent sur terre, car il espérait bien pouvoir continuer son élevage en paix une fois l’averse terminée. En cours de pluie, les poissons se firent la malle pour rejoindre leurs petits camarades aquatiques et les insectes se firent bouffer par les différents prédateurs velus avant que Noé pu faire quoi que ce soit… De ce fait, quand le niveau de l’eau descendit, au bout de 40 jours et 40 nuits, il ne restait plus que les mammifères et les oiseaux.

Petit point malheureux que Noé n’avait pas prévu : rendus plus proche de Dieu pendant de longues semaines, ces bêtes étaient devenues des animas. En redescendant de la barge, ils avaient autant de mots de vocabulaire que Noé et sa famille. Lorsque Noé disparut, les animas se dispersèrent, peu convaincus de la bonne foi carnassière des enfants de leur ancien maître. Progressivement, les animas, trop différents des bêtes, revinrent vers les humains et se mêlèrent a eux au cours des siècles.

Autres versions

Il existe bien entendu de nombreuses versions de l'origine des Animas. Certaines d'entre elles vous seront dévoilées plus tard, d'autres seront à découvrir par vous même…

Que sont-ils ?

Les mammifères représentent environ deux tiers des animas. On y retrouve de toutes les races, avec une forte concentration de canidés et de félidés, dont le développement a été facilité par la confiance qu’ils inspirent aux hommes. On retrouve une part de grands fauves, mais essentiellement dans les pays arabes, au sud de la Méditerranée. Plus au nord, vers les pays nordiques et germaniques, les loups et les ours sont les animaux les plus courants, tandis que les petits animaux comme les lapins, les chats, les souris, les renards, etc… , se retrouvent plus fréquemment dans les pays tempérés comme la France, le nord de l’Italie ou encore la Suisse.

Les oiseaux représentent enfin environ un tiers des animas. Les principales races sont les petits oiseaux comme les étourneaux, les pigeons ou les moineaux. Le développement des villes leur a été particulièrement bénéfique. Dans les pays plus sauvages, dans le nord de l’Europe et proche des déserts des pays arabes, les rapaces (comme les aigles, les faucons, les éperviers et les vautours) sont plus fréquents.

Comme vous l'avez compris les Animas sont représentatifs des populations de bêtes locales; ainsi un Loup Italien n'aura pas le pelage de son homologue Suédois. Rappelez-vous que l'époque est à la traite des esclaves et au colonialisme et donc que les préjugés vis-à-vis des sauvages existeront aussi vis-à-vis des Animas “étranges” et “exotiques”… principalement de la part des humains il est vrai.

Reproduction

La reproduction des Animas, comme celle des Hommes, reste un sujet sensible. Ainsi, il est assez difficile de savoir exactement comment est-ce que cela fonctionne. Entre rumeurs, tabous et censure, il existe toutefois quelques certitudes dans ce domaine :

  • on a jamais vu un Anima étant un mélange de deux espèces différentes ;
  • la fornication entre un humain et une bête ne donne rien du tout. Tous ceux qui ont essayé de faire avancer la science dans ce domaine ont brûlé avec leurs recherches.

L'union entre deux espèces ne donne donc pas de mélange : l'enfant aura la même espèce que l'un des parents que ceux-ci soient humains ou animas.

Comment les interpréter ?

Interpréter un anima n’est pas bien différent que d’interpréter un humain et n’apporte pas d’avantages et/ou désavantages particuliers autre que devoir supporter certaines remarques de vos cousins imberbes ou presque.

Etant donné la proportion d'anima dans la population, leur représentativité lors du GN ne pourra pas être excessive. Nous fixons une limite à 2 animas par groupe et à 15% maximum de la population des différentes nations.

Voici quelques exemples des races les plus courantes, afin de vous aider un peu, mais rien ne vous empêche de compléter cette liste comme vous le sentez.

  • Belette : La belette est un petit prédateur fin et rapide que l’on trouve dans les forêts essentiellement. C’est un animal connu pour ses incroyables dons de grimpette mais aussi pour son babillage incessant.
  • Blaireau : Le blaireau est un massif mammifère sylvain au corps noir rayé de blanc. Assez bourru et grognon, c’est un animal que qualifier de sociable serait maladroit.
  • Chat : Une description est-elle utile ? Les chats sont parmi les animaux les plus courants en Europe. Leur taille est compensée par leur agilité hors du commun ainsi que leur grâce… toute féline.
  • Chien : Là encore, une description est-elle utile ? Il existe de multiples espèces de chiens et elles ne partagent parfois que leurs dons pour la nage et la confiance qu’ils inspirent à leurs compagnons.
  • Cochon : Le cochon est un mammifère omnivore massif et lent, mais très têtu. Assez mal vu dans la société, on considère souvent que ce sont des imbéciles finis, alors que certains peuvent acquérir des connaissances que bien des humains envieraient. On rencontre parfois leur cousin rustique le sanglier dont le caractère « de cochon » est encore plus prononcé.
  • Faucon : Petit rapace fin et alerte, le faucon est l’un des prédateurs aériens les plus communs d’Europe. Cet animal est connu pour sa sagacité et ses réflexes fulgurants.
  • Hérisson : Petit animal sylvestre, le hérisson est un marcheur infatigable, quoique très lent quand on y pense. Fiable et honnête, les hérissons ont une réputation de mascotte dans toute l’Europe, mais sont quasiment inconnus dans le monde arabe.
  • Lapin : A l’image du fier Eusèbe, les lapin sont des être doux et sensibles, très loyaux, qui passent leur temps à aider les gens dans le besoin. Certains se sentent cependant des airs d’aventurier et partent explorer le vaste monde pour en découvrir les mystères.

Attention : le bœuf, le mouton, la chèvre, le daim, et leurs proches parents ne peuvent pas être des Animas. Ils sont listés dans les Ecritures comme 'purs', ce qui a donné lieu a d'intenses débats sur l'impureté des animas.

Dictons et Superstitions

Chaque pays a son lot de croyances et de dictons concernant les Animas. En voici un petit recueil.

France

  • Présente un lièvre a ta femme, tu es cocu dans la semaine.
  • On ne marie pas sa fille (humaine ou non) a un anima loup, il risquerait de la manger le soir de ses noces.
  • Dans un couple d'animas de races différentes, si la première personne qu'une femme enceinte voit le matin de son accouchement est une femme, l'enfant sera de la même race que sa mère. Si c'est un homme, de son père.
  • Les animas nés en Mai sont dignes de confiance. (Bretagne)
  • Pour un couple mixte, si les enfants sont de races différentes, ca porte bonheur. Le cinquième enfant de la même race a le mauvais œil (Poitou).
  • Dans la tradition Corse, pas de doute, Noé était Corse. C'est pourquoi y a une vendetta ancestrale entre les Corses et les animas renards.

Allemagne

  • Il faut toujours un anima chien parmi les invités a un mariage, et un anima chat pour un enterrement (d'où les nombreux chats croque-morts dans ce pays).

Angleterre

  • On murmure que les animas corbeau peuvent parler avec les morts (à l'indignation (parfois coupable) des intéressés)

Espagne

  • Ça porte malheur de voir trois animas de la même race le même jour, sauf si l'un est blanc.

Irlande

  • Les animas ne doivent pas sortir les nuits de pleine lune.

La Ferme des Célébrités

Martin Landanom, Etienne VII dit le Pieux, Galhem de Cologne et Joséphin de Cacatois sont tous des Animas qui furent de Grands Hommes. Chacunes de leurs histoires sont passionnantes à conter mais nous vous en ferons profiter lors d'une prochaine publication.