« Vous reprendrez bien un peu de jambon ? » - dixit Rufus « Nez Cassé », pilier de taverne, juste avant d’assommer Gaspard d’Armorique, spadassin, à l'aide d'un cuissot de porc.

 


Ces règles de simulation sont une manière « hors jeu » de représenter une rixe.

La rixe se doit d'être réaliste mais avant tout amusante pour tout le monde : les protagonistes comme les spectateurs.

Pensez à ajouter à vos chorégraphies du panache, de la surprise et pourquoi pas, du comique suivant la situation.

Lors d'un pugilat, les contacts physiques sont autorisés mais les contacts violents sont strictement interdits, tout n’est que simulation !

Un pugilat ne se règle pas en dix secondes ! Pensez à jouer la scène sur une durée raisonnable.

 


Score de pugilat d'un personnage

 

Tous les personnages ont un score de pugilat entre 1 et 10 ; il est attribué par les Zorgas suivant le rôle choisi et détermine leur capacité à se battre à main nues ou avec une arme de pugilat.

Ce score peut varier au cours du jeu: certains avantages, blessures, boissons ou entraînements peuvent modifier ce score temporairement ou définitivement.

Utiliser une ou plusieurs armes de pugilat ajoute 1 à votre score. Et même si on a un poulet dans chaque main et un gourdin entre les dents le bonus ne sera que de 1 !

Si votre personnage est “légèrement blessé” son score de pugilat est diminué de 3. Un personnage gravement blessé à un score de pugilat de zéro.

 


Déclenchement d'un pugilat

 

A tout moment, un ou plusieurs personnages peuvent provoquer un pugilat.

Pour cela posez votre main sur l'épaule de votre adversaire et dites lui en face à face “pugilat”.

Pour refuser un pugilat, vous devez dégainer une arme blanche, ou bien fuir. Pour fuir un pugilat vous ne devez pas bousculer vos adversaires ou vous mettre en danger (pas de passage en force, et pas de saut par dessus le mur de 3m !). En bref, si vous vous faites coincer par 3 costauds dans un coin d'une ruelle sombre et que vous n'avez pas d'arme blanche, vous serez contraint d'accepter le pugilat.

Il est donc tout à fait possible d'utiliser le pugilat de manière hostile et de s'en servir pour assommer quelqu'un de désarmé. Le pugilat est un combat d'auberge, mais pas uniquement.

Une fois que le pugilat est lancé il n'y a plus de moyen de l'interrompre avant sa résolution.

 

 

Déroulement du pugilat

 

Vous comparez discrètement de manière hors jeu avec vos adversaires vos scores respectifs de pugilat et déterminez le ou les perdants. Vous pouvez toujours décider de perdre volontairement, et dans ce cas vous n’êtes pas obligé de donner votre score a votre adversaire. Vous vous accordez ensuite sur la ligne générale du combat pour le simuler.

Dans le cas d'un combat avec plus d'un adversaire, additionnez simplement les scores.

 

Exemple : Mustafar s'adressant hors jeu discrètement à Clothaire de Florinette « … j'ai 8 en pugilat et toi 2, pendant le combat tu vas désespérément me donner de nombreux coups, sans réponse de ma part, et au final je t’assommerai d'un seul coup de poing ».

 

S’il y a de multiples adversaires, chaque personnage supplémentaire prenant part au combat ajoute simplement son score pour déterminer la victoire du camp auquel il se rallie.

Il se peut alors que plusieurs combattants soient « assommés » au cours du déroulement de la rixe, tout comme il est possible qu'il y ait un unique perdant selon le scénario choisi « hors jeu ».

Comme pour le combat classique, on ne se bat pas à plus de 3 contre 1.

Le perdant d’un pugilat se retrouve "assommé", "captif" ou "libre" au choix du vainqueur.

A l'issue du combat, vous retrancherez le score de vos adversaires à votre score de pugilat pour calculer votre score temporaire de pugilat, avec un minimum de zéro. Vous récupérez votre score initial de pugilat après une heure sans combat.

Dans le cas d'adversaires multiples, chaque camp décide comment répartir les dégâts qu'il subit entre ses différents membres. Précisons qu'une personne ne peut subir plus de que son score actuel, puisqu'on ne peut pas avoir un score de pugilat en dessous de 0.

 


Intervenir alors qu'un pugilat est en cours

 

Si un ou plusieurs protagonistes supplémentaires souhaitent se joindre aux hostilités, les combattants doivent alors abréger leur combat, le jouer, et en calculer la résolution : qui est assommé, combien chaque combattant a perdu. Ils pourront ensuite inviter les nouveaux intervenants a se joindre a eux, pour un nouveau pugilat ou bien pour un combat de mêlée classique.

 


Vous faire refaire le portrait !

 

Une fois le pugilat terminé, vous pouvez passer aux cuisines afin de vous faire "arranger le portrait" avec un peu de maquillage et du faux sang ! N'hésitez pas à jouer le jeu ! Une arcade sourcilière fendue ne manquera pas de rendre les donzelles admiratives devant votre bravoure.