Tenir son rang n'est pas une expression en l'air au XVIIème siècle. Chacun se doit de dépenser et de se comporter d'une façon correspondante à son statut social. Il est très mal vu de contrevenir à ces codes sociaux et aisé de perdre ainsi le respect de ses pairs.

En plus de l'attitude générale les personnages doivent éviter de se salir les mains avec de la menue monnaie réservée aux classes inférieurs.

 

En pratique

  • Un membre de la haute noblesse ne manipule rien moins que des livres
  • Un petit noble consent à utiliser des sols
  • La roture fait bien ce qu'elle veut avec son argent
  • Une personne richissime s'alignera sur le comportement de la haute noblesse
  • Un homme riche sur la petite noblesse

Bien sûr on doit tenir son rang le plus haut: Ainsi un haut noble mais pauvre et un roturier richissime ne devront utiliser que des livres ou des Louis.

 

Un exemple pour comprendre ce que cela implique concrètement

Le Duc de Nevers (haute noblesse) entre dans une auberge pour boire une petite mousse, il peut:

  • Donner 1 livre à l'aubergiste pour sa consommation. Bien sûr le tavernier ne lui fera pas l'affront de lui rendre la monnaie.
  • Donner 1 livre à l'aubergiste et payer avec une tournée générale, le tavernier lui en sera gré.
  • Demander sa chopine et ne pas la payer. L'aubergiste pourra choisir:
    • D'offrir la consommation à un personnage si illustre (et qui reviendra peut-être avec 1 livre pour un seconde bière un autre jour)
    • De faire l'affront de demander son du au Duc, qui se devra de payer mais qui prendra peut-être des dispositions pour faire rosser l'outrecuidant